Non classé

Alep, portrait d’une absence au FTA

By 1 juin 2021 No Comments

Après une générale en deux parties, puisque nous jouons en alternance la version française et la version anglaise, nous voilà déjà le jour de la première de «Alep, portrait d’une absence» au FTA – Festival TransAmériques. Un moment tellement attendu puisque nous devions jouer ce spectacle il y a déjà un an, puis annulé comme bien des spectacles, puis reprogrammé en virtuel puis encore annulé une deuxième fois ! Et nous sommes déjà à quelques heures seulement des premiers témoignages que nous allons livrer.

J’ai un sentiment étrange entre la joie de reprendre le jeu et une tristesse mélangé à l’effroi en pensant à ce que les Syriens ont dû vivre pendant ses longues années de guerre et ce qu’ils vivent encore. À tous ses gens qui ont perdu leurs lieux de vie, leurs rues, leurs écoles, leurs repères. Ils reconstruisent leurs pays et leurs liens comme ils peuvent… sans oublier à tous ceux qui vivent maintenant aux quatre coins du monde.

Ce qui est arrivé en Syrie est incroyable. Il me semble que le mot incroyable prend tout son sens dans cette histoire. Je reste sans voix face à un dirigeant (ou les dirigeants) qui puisse enfoncer son pays dans une telle tragédie. Il me reste la voix de «mon personnage» à vous livrer, lui il sait, c’est dans sa chair qui transpire par ses mots. À ce soir.

PS: Bienvenu à Frédéric Lavallée

De Mohammad Al Attar, Omar Abusaada et Bissane Al Charifavec Eloi ArchamBaudoin + Larissa Corriveau+ Lyndz Dantiste + Nicolas Desfossés + Ariel Ifergan + Bruno Marcil + Alice Pascual + Mattis Savard-Verhoeven + Frédéric Lavallée Scénographie Bissane Al-Charif.ScénographeAssistance à la mise en scène Elaine Normandeau

Programmation et trouvaille de Jessie Mill qui avait vu le spectacle à Berlin.

Leave a Reply